Les petites choses (édition rédac)

C’est toujours dur de me lever le matin. C’est toujours en râlant un peu que je me brosse les dents en défroissant mes paupières et que j’enfile le même short troué avant de traîner mes Doc à fleurs jusqu’à la bouche de métro. C’est toujours en me coupant du monde que je ne regarde plus les stations défiler puisque je les connais par cœur. C’est toujours en pressant le pas que je trottine vers la porte d’entrée, dans cette rue que je pourrais remonter les yeux fermés.

Et puis chaque matin le petit miracle. 8h56, la cour. L’ascenseur. La chape de ronchonnerie qui me dit à demain. La clef dans la serrure, un sourire aux lèvres.

C’est qu’il y a plein de jolies petites choses, au bureau.

Le poids de la cafetière, l’odeur poudreuse du café brûlant, tout juste prêt.

Les voix familières qui arrivent une par une, essoufflées, enjouées, qui résonnent contre les murs un peu vides parce que rien ne tient longtemps sur ce foutu revêtement.

Les parfums de thé que je ne bois pas mais que j’aime bien inspirer.

Les idées qui fusent, la naissance d’une belle chose qui se forme avec complexité, avec simplicité. Le puzzle qui se met en place.

Les doigts qui volent sur les claviers, l’enthousiasme retrouvé, encouragé, sans cesse régénéré.

La folk et la surf, les chansons ringardes et les tubes pop, le disco et le teen rock, les fredonnements, les sifflotements, le rythme joliment pété de tous ces gens qui ne savent pas vraiment chanter.

La zone parfaite, la phase rare, le puzzle irréprochable, le délicat enchaînement de toutes les petites tâches qui s’alignent comme des notes sur une partition. À la fin, ça fait une mélodie incompréhensible qui me semble très jolie.

Le déclic. L’inspiration. Le lancement des machines que rien ne peut arrêter.

Le sourire des filles fières d’elles, parfois pour la première fois. Les applaudissements et les encouragements.

Les projets cool et les chamboulements ambitieux, les grandes idées et les petits changements. Les chances qui n’ont pas de sens et les aboutissements laborieux.

Les déjeuners serré•es autour d’une grande table, avec de la fatigue et des siestes, mais aussi des éclats de rire, des débats, des récits, des souvenirs, des rêves.

Parfois je me recule et je les regarde tou•tes. Il y a celle qui dort pelotonnée sur le canapé, celle qui picore délicatement, celle qui dévore, celle qui se fait discrète, celle qui n’est pas là ce midi, celle qui garde un œil sur son téléphone au cas où, celle qui parle fort, celle qui écoute attentivement, celle perdue dans ses pensées, celui qui a le rire le plus communicatif du monde, celle qui ne sait jamais quoi manger, celle qui attend toujours le livreur.

Je me recule et je les regarde, et je me sens heureuse. Et je me dis que c’est bien que ça soit ça chaque jour, du lundi au vendredi. Même les jours sans, même les jours creux, même les jours de pluie et ceux où il fait trop chaud.

C’est un peu des compagnes de bout de chemin, il y en a que je ne reverrai plus après leur départ, que je ne vois jamais en-dehors du bureau. Mais il est quand même fort joli, ce bout de chemin.

Je m’y sens bien.

Publicités

4 réflexions sur “Les petites choses (édition rédac)

  1. Oh Mymy.
    Je suis une personne qui pleure beaucoup, certes, mais ce texte m’a fait fondre en larmes. Un travail, des collègues, une ambiance comme ça, c’est beau. Rien à voir avec l’usine de métallurgie ou nous sommes, tous devant nos machines, sans nous adresser un mot.
    Vos éclats de rires et me font peu à peu sortir de ma dépression, jours après jours, et je voulais sincèrement vous en remercier.
    Une petite lectrice anonyme, qui vous envoie plein d’amour.

  2. Coucou Mymy!!
    Première fois que je commente ton blog mais il est si joli ce texte, si simple et si touchant.
    J’ai eu la chance de connaître tout ça aussi, un peu, en bien moins sympa quand même mais maintenant que je ne bosse plus tout ceci me manque.
    Merci et que ton chemin soit le plus doux possible 🙂

  3. Pingback: All was well | Rhum & Soda

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s