J’aime ceux qui paniquent, ceux qui sont pas logiques, enfin pas comme il faut

J’aime les flingués les angoissés les pas sûrs d’eux, les garçons qui s’excusent un peu d’exister qui sont pas trop bruyants qui en font trop pour masquer le vide qui sont là avec les mains dans leurs poches et l’air toujours un peu désolé, un pied dans la porte.

J’aime les garçons qui murmurent à trois heures du matin que ça va pas trop, qu’ils jouent les fiers-à-bras mais que dedans quelque part y a un gosse qui se demande quand est-ce que ça va arrêter de faire peur, j’aime les garçons qui en vrai dans leurs écouteurs se passent en boucle des chansons bourrées de fragilité à en faire péter les coutures, j’aime les garçons qui ont aussi envie de gueuler « Si on a tous une place, tous un rang, j’ai pas dû recevoir leur putain de plan, allez leur dire que c’est plus marrant ».

J’aime les garçons qui font ce qu’ils peuvent et qui essaient de s’endormir sans penser au fait que c’est peut-être pas assez, j’aime les garçons qui regardent pas l’avenir parce qu’il est foutrement flippant, j’aime les garçons qui ont dans la poitrine des cicatrices et sous leur peau de l’encre en guise de sparadrap.

J’aime les garçons qui vont au jour le jour comme on avance de borne en borne, qui soignent ça avec des palliatifs en sachant que ça suffit pas, j’aime les mecs un peu pétés un peu paumés un peu comme moi.

J’aime les garçons qui me ressemblent et c’est peut-être pour ça qu’ils ne m’aiment pas plus que ça, finalement.

Publicités

13 réflexions sur “J’aime ceux qui paniquent, ceux qui sont pas logiques, enfin pas comme il faut

  1. Simple, beau et touchant. Au sens le plus strict du terme, comme une caresse du bout des doigts. L’envie de profiter de la journée du câlin pour t’enlacer en guise de remerciement est bien là, mais un goût de cendre reste. Se reconnaître dans un texte ça fait du bien. Mais quand on le relit un peu plus tard, on se rappelle qu’on a toujours pas réparé sa boussole. Mieux vaut s’habituer aux détours!
    Merci ❤
    A plaisir de t'apercevoir en pause twitchée

  2. Je suis tombée amoureuse de tes textes, mais celui-ci c’est vraiment mon préféré. De loin. Et je voulais aussi te remercier de ce que tu fais pour moi en posant des mots sur mes émotions mieux que je ne le fais moi-même parfois. Merci Mymy ♥

  3. Pingback: Moi la mer elle m’a prise un mardi | Rhum & Soda

  4. Pingback: Le premier juillet du reste de ta vie | Rhum & Soda

  5. Pingback: De l’intérieur du cocon | Rhum & Soda

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s